• bandeau6
  • bandeau4
  • bandeau5
  • bandeau1
  • bandeau3
  • bandeau2

Chroniqué dans rayonpolar.com


(...) En épilogue à sa première affaire, Joseph Datek fonde son agence de détective JoViMa, comme Jo-Victor-Marine, puisque c’est en association avec le pigiste qui l’avait secondé lors de sa première enquête et la fiancée de celui-ci qu’il se lance dans la police privée.

Hugo Desroche, un richissime châtelain, contacte l’agence JoViMa. Jo, que ses deux associés ont abandonné le temps de quelques jours de vacances, se rend seul au rendez-vous que lui a fixé ce personnage. Immédiatement il est séduit par la douceur des paysages vosgiens et l’harmonie de la propriété où il est reçu.
Mais il n’est pas là pour un séjour touristique ! Depuis quelque temps, monsieur Hugo Desroche reçoit des lettres de menaces qui le vouent aux foudres de la vengeance. Pourtant, affirme-t-il, sur un ton convaincant, sa vie ne soufre pas la moindre zone d’ombre. Il n’a rien à se reprocher.

Peut-être n’a-t-il rien à se reprocher, mais Jo ne peut que constater qu’une étrange méfiance court le village et qu’à l’évocation de la famille d'Hugo Desroche, les villageois préfèrent garder le silence.
Peut-être n’a-t-il rien à se reprocher mais quelqu’un ne partage pas cette opinion, et Jo ne parvient pas à déjouer l’attentat donc il est victime.

Comme dans la première enquête de l’agence JoViMa, Alain Stucker déploie simultanément plusieurs histoires, distantes dans le temps, qui au final expliquent son propos en s’éclairant les unes les autres. Et dans ce Noir paradis, le procède est particulièrement bien indiqué, puisque les mobiles des crimes sont enfouis dans les années quarante..(...)


Date de création : 14/02/2005 @ 14:33
Dernière modification : 13/07/2012 @ 10:04
Catégorie : NOIR PARADIS - Noir Paradis
Page lue 3584 fois

S'INSCRIRE

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  93490 visiteurs
  2 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!